Biographie

Éléments biographiques

et expositions

Éléments biographiques

Né en 1944 à Kyoto, Japon
Vit et travaille à Paris et Tokyo

Dans sa jeunesse, Aki Kuroda suit des études d’histoire de l’Art, il séjourne à New York puis à Paris où il s’installe définitivement en 1970.

Remarquée et identifiée très tôt pour ses silhouettes longilignes sur des toiles monochromes bleues, l’oeuvre d’Aki Kuroda est nourrie de multiples expressions. Déjà la puissance de ses grandes peintures noires laissait soupçonner une oeuvre future époustouflante, Marguerite Duras l’avait bien senti, découvrant chez cet artiste un processus de création qui ne pouvait aboutir qu’à la rencontre de deux sensibilités hors du commun. Ce respect et cette admiration mutuelle se retrouvent notamment dans la signature de la préface du catalogue Ténèbres, première exposition organisée par Yoyo Maeght. Marguerite Duras assimile tout naturellement la peinture du peintre à une forme d’écriture, éloge ultime d’une artiste pour qui : « Tout est littérature ».

Que ce soit dans ses petites peintures composant des murs ou dans ses installations démesurées, Aki Kuroda ne s’écarte pas de son sujet récurrent et central : la dimension de l’homme dans l’espace. Il joue de l’espace-temps, du cosmos, de l’univers, et de la pensée. Pour cela, il n’hésite pas à se rapprocher de grands scientifiques, astrophysiciens comme Hubert Reeves, ou des concepteurs de la fusée Ariane. Il est aussi très proche du milieu littéraire, ami de Pascal Quignard, Philippe Lacoue-Labarthe ou Michel Foucault qui ont écrit sur son oeuvre et pour lesquels Aki Kuroda illustre des ouvrages. En 2016, les Editions Gallimard lui demandent de concevoir des dessins originaux pour agrémenter un Hamlet de Shakespeare. « Être ou ne pas être, est une phrase qui a habité mon enfance sans que je ne connaisse vraiment son contexte », dit Aki Kuroda. De cette appropriation, découlent cinquante dessins grandioses et intenses qui se mêlent avec magie au texte du dramaturge anglais. Un magnifique hommage à l’occasion du 400ème anniversaire de sa disparition.

Les liens étroits avec le théâtre et le spectacle vivant sont d’autant plus puissants qu’Aki Kuroda a réalisé pour l’Opéra de Paris des décors du ballet «Passage de l’heure bleue» de Stéphanie Aubin (1989), puis ceux de «Parade» d’Angelin Preljocaj présenté à l’Opéra-Garnier et au palais des Papes pour le Festival d’Avignon en1993. Aki Kuroda a aussi réalisé le spectacle-performance «Cosmogarden» à la Manufacture des oeillets à Ivry (1997), les affiches du Festival d’Avignon (1993 et 2000). Ses oeuvres ont investi les immenses salles du Théâtre des OEillets de Neuilly-sur- Seine (2015). C’est tout naturellement que Aki Kuroda collabore avec des architectes tels que Tadao Ando, Richard Rogers ou encore des compositeurs comme Keiichiro Shiburya pour qui il créa un opéra pour vocaloïde (The End), présenté en 2013 au Théâtre du Châtelet à Paris.

Aki Kuroda expose dans de nombreux pays notamment avec des expositions personnelles et parfois rétrospectives : Musée national d’art moderne de Tokyo et de Osaka au Japon ; Musée National de Bratislava - Slovaquie ; Musée de Dublin, en Irlande ; Biennale de Sao Paulo, Brésil ; Musée de la Cité Impériale de Beijing, Chine ; Doland Museum, Shanghai, Chine…

Expositions personnelles

Sélection

1978
Kunsthalle, Bremerhaven, Allemagne
1979
Vrije Universiteit, Bruxelles, Belgique
1980
Galerie Maeght, Paris
1982
Centre Culturel, Tarbes
Galerie Maeght, Paris
1983
Galerie Takagi, Nagoya, Japon
N1 Studio, Nagoya, Japon
1984
Galerie Maeght, Paris
Galerie Georg Nothelfer, Berlin, Allemagne
1985
Galerie Maeght, Barcelone, Espagne
Galerie Art Aktuel, Bâle, Suisse
1986
Galerie Takagi, Nagoya, Japon
Musée du Château Fort, Sedan
1987
State Gallery, Sarrebruck, Allemagne
1988
Galerie Nishimura, Tokyo, Japon
Galerie Maeght, Barcelone, Espagne
Galerie Aeblegaarden, Holte, Danemark
1989
Galerie La Main, Bruxelles, Belgique
Théâtre Varia, Bruxelles, Belgique
Centre d’art contemporain, Troyes
Centre d’Art Arsenal, Metz
1990
Galerie Mayor Rowan, Londres, GB
Galerie Aeblegaarden, Holte, Danemark
Galerie Egelund, Copenhague, Danemark
Galerie Gutsch, Berlin, Allemagne
1991
Galerie Debras-Bical, Bruxelles, Belgique
Spark Gallery, Tokyo, Japon
Galerie Schoeneck, Riehen, Suisse
Galerie Bénédicte Saxe, Los Angeles, USA
1992
National Gallery Museum, Bratislava, Slovaquie
École des Beaux Arts, Bratislava, Slovaquie
Musée du Château du Roi René, Tarascon

1993
Galerie Maeght, Barcelone, Espagne
Galleria Ellequadro, Gènes, Italie
Terrazza Martini, Gènes, Italie
Villa de Noailles, Toulon
Forum-Expo de Bonlieu, Annecy
Galerie Debras-Bical, Bruxelles, Belgique
Imura Gallery, Kyoto, Japon
Galerie Richter, Dusseldorf, Allemagne
Musée National d’Art Moderne, Tokyo, Japon
1994
Musée National d’Art Moderne, Osaka, Japon
Galerie Maeght, Paris
Mizuma Art Gallery, Tokyo, Japon
Institut Français, Zagreb, Croatie
Institut Français, Sofia, Bulgarie
Musée des Beaux Arts, Clermont-Ferrand
Biennale de Sao Paulo, Brésil
Théâtre municipal, Roanne
Museum Le Parvis, Pau
1995
Galerie Kaj Forsblom, Zurich, Suisse
Galerie Debras Bical, Bruxelles, Belgique
Galerie Ingrid Veith, Ludwigsburg, Allemagne
Galerie Kaj Forsblom, Helsinki, Finlande
Galerie Wassermann, Munich, Allemagne
Galerie Richter, Rottach-Egern, Allemagne

1996
Gallery of Modern Art Museum, Dublin, Irelande
Centre d’art, Chalon-sur-Saône
Imura Art Gallery, Kyoto, Japon
1997
Casa França-Brasil, Rio de Janeiro, Brésil
La Manufacture des OEillets, Ivry
Otemae Art Center, Kobe, Japon
1998
Galerie Ham, Nagoya. Japon
Galerie Proarta, Zurich, Suisse
Galerie Schoeneck, Riehen, Suisse
1999
Galerie Maeght, Barcelone, Espagne
2001
Foire de Cologne, Galerie Richter, Allemagne
Carré Saint-Vincent, Scène Nationale d’Orléans
2002
Musée Château de Bellecour, Pithiviers
Mori Yu Gallery, Kyoto, Japon
2004
Espace culturel des Arts, Trèbes
2006
Mori Yu Gallery, Kyoto, Japon

2007
Rabih Hage Gallery, Londres, Grande Bretagne
TS1 Museum, Beijing, Chine
Beijin Imperial Museum, Chine
2008
Mori Yu Gallery, Tokyo, Japon
Doland Museum, Shanghai, Chine
2009
Mori Yu Gallery, Kyoto, Japon
Galerie Dumonteil, Shanghai, Chine
2010
Armory Show, New York, USA
Mori Yu Gallery, Kyoto, Japon
Maison Européenne de la Photographie, Paris
Centre d’Art, Saint-Emilion
2011
Roppongi Hills A/D Gallery, Tokyo, Japon
2012
Mori Yu Gallery, Tokyo, Japon
2013
Track Artwork Factory, Bruxelles, Belgique
KH Gallery, Tokyo, Japon
2014
Galerie Alexandre Lazarew, Paris
Biwako Biennale, Japon
2015
Galerie Nikki Diana Marquardt, Paris
Mori Yu Gallery, Kyoto, Japon
Galerie Louis Gendre, Clermont-Ferrand
Centre d’Art Sablons, Neuilly sur Seine
2016
Mori Yu Gallery, Kyoto, Japon
Galerie Louis Gendre, Clermont-Ferrand
Yeeels, Paris
2017
Yoyo Maeght, Paris
Espai K, Sant Feliu de Guíxols, Espagne